Construire ses pages piliers : les 9 règles d’or à respecter

Construire vos pages piliers : 9 règles d'or à respecter
Vous avez découvert le concept de page pilier et vous souhaitez débuter la rédaction de votre page ? Pas de précipitation, nous vous livrons 9 conseils à mettre en oeuvre afin que votre contenu soit ultra performant !

Pourquoi créer une page pilier ?

La page pilier, également connue sous le nom pillar page, est un concept fortement inspiré des techniques de « cocons sémantiques » utilisés depuis de nombreuses années en SEO. Cette page de destination, longue et très complète couvre l’intégralité d’une requête d’un visiteur. Il s’agit donc d’un contenu très important sur un site Internet. Et ce pour divers raisons :

 

Améliorer son SEO

La page pilier est un atout majeur pour votre référencement. Elle est constituée autour d’un mot-clé phare en lien avec votre secteur d’activité, et de tout une myriade de termes avoisinant. Elle va donc vous amener un trafic très qualifié depuis Google, grâce à ces mots-clés judicieusement placés dans son contenu rédactionnel. La page pilier étant conçue d’après la méthode du cocon sémantique, cela veut dire que toutes les thématiques en lien avec ce mots-clé principal feront l’objet d’un maillage interne sur cette page. Google apprécie tout particulièrement les pages web construites de cette manière (d’après des “topic cluster”) car il les considère comme très pertinentes pour l’internaute.

 

Démontrer son expertise

Si ce type de page plaît aux moteurs de recherche, il plaît encore plus aux internautes! En effet, avec ces contenu très fouillés et pointant vers d’autres contenus encore plus détaillés, vous pouvez couvrir le sujet de manière très complète. Le lecteur va donc trouver toutes les informations qu’il souhaitait avoir. Cela va donc vous positionner en expert dans votre domaine. Nul doute que l’internaute sera impressionné par ces pages!

 

Convertir

Mais une page pilier, c’est aussi un contenu pensé pour la conversion! Après avoir attiré l’internaute, l’avoir convaincu de votre expertise, il faudra le transformer en lead. Rien de plus facile : il vous faut ajouter un formulaire de téléchargement d’un contenu à forte valeur ajoutée, par exemple un livre blanc. La page pilier est un bon endroit pour le faire car une personne qui l’a lue sera forcément convaincue et donc sera dans les meilleures dispositions pour passer à l’étape suivante.

 

La page pilier, c’est donc un incontournable de tout bon site web. Mais attention, il ne faut pas faire n’importe quoi ! Pour qu’elle donne les effets escomptés, il est nécessaire de respecter plusieurs règles lors de sa conception. Les voici !

 

1er objectif de votre page pilier : améliorer votre SEO

 

Règle n°1 – Bien choisir votre thématique “Topic Cluster”

Tout d’abord, penchons-nous sur la question du “Topic Cluster” ou cocon sémantique. Cet élément participe directement à la création d’une page pilier. Il faut donc cibler la thématique principale de votre page, celle qui concerne en premier lieu votre domaine d’activité. Vous ajouterez ensuite les liens vers les sujets avoisinants dans cette même page. De cette manière, la thématique et ses différents mots clés sont ancrés sur la même page et ne sont plus dispersés sur plusieurs articles. Cette méthodologie pour qu’elle soit parfaitement réussie, implique différents points à respecter :

  • La page pilier doit inclure différentes thématiques qui seront développées en articles secondaires. Il faut donc choisir une thématique qui soit un sujet emblématique et qui regroupe des sous-catégories. Exemple, votre page pilier peut avoir pour thème le Growth Marketing. A l’intérieur de celle-ci figureront des liens vers les sujets secondaires en lien avec la thématique (Inbound Marketing, Content Marketing, Social Media…)
  • Définir vos personae. En sachant à qui vous vous adressez, vous pourrez définir des thématiques principales et secondaires pertinentes pour votre public et votre entreprise. Choisissez des sujets que votre public veut lire et qui peuvent générer plus de conversions pour votre entreprise.

Pour vous aider à construire vos pages piliers et les différentes sous-catégories, vous pouvez utiliser la technique du mind-mapping. Cela vous aidera à y voir plus clair et à bien structurer vos pages.

 

Règle n°2 – Effectuez avec justesse votre recherche de mots-clés

Le but de la recherche de mots-clés à ce stade est de savoir quels mots clés exacts figureront sur la page pilier ou les groupes de sujets. ll faut choisir des mots clés qui couvrent tous les aspects du thème en réalisant au préalable un travail sur Ie cocon sémantique. C’est un travail conséquent qui permettra à votre page pilier (et aux pages secondaires) d’être bien référencée. Pour créer des pages piliers, vous devez disposer des éléments suivants:

  • Votre mot-clé principal
  • Mots-clés associés à utiliser comme sections : chaque mot-clé principal a plusieurs mots-clés qui sont fortement liés au sujet principal.
  • Mots clés à longue-traîne : sont des mots-clés liés aux principaux mots-clés qui ont un volume de recherche inférieur mais une intention plus élevée.

Pour trouver les termes les plus performants, aidez-vous d’un outil de SEO ou, mieux, faites appel à un expert qui sélectionnera les bonnes requêtes en fonction des volumes de recherche sur Google et consorts. Le travail sur les mots-clés est primordial pour attirer le public que vous visez.

Règle n°3 – Structurez votre contenu pour le référencement

La création d’un plan de contenu est facultative, mais fortement recommandée. Un plan vous aidera à définir vos rubriques, sélectionner les pages de votre site qui seront liées en tant que ressources supplémentaires, décider de ce que chaque section couvrira et quels mots-clés vous viserez. Il vous permettra aussi de réaliser un contenu bien équilibré et conforme d’un point de vue SEO.

Votre contenu devra aussi être structuré selon les règles du SEO, cette fois-ci en pensant à l’aspect plus technique. Ajoutez des titres (H1, H2, H3, etc.) dans lesquels vous indiquerez vos mots-clés. Pensez aussi à bien réaliser le maillage interne, c’est-à-dire les liens vers les pages secondaires. Vous devrez penser à ajouter les ancres adéquates pour ces liens.

N’oubliez pas vos images. Pour être bien référencés, les visuels devront inclure des balises “alt” pertinentes pour les images et un balisage de conception pour les vidéos et les podcasts.

 

2e Objectif : démontrez votre expertise grâce à une pillar page

 

Règle n°4 – Couvrez tous les aspects du sujet

La page pilier visant à prouver votre expertise, vous devrez apporter le plus grand soin au contenu rédactionnel de celle-ci. Avant de vous lancer dans la rédaction, il vous faudra faire un travail de réflexion en amont. Commencez par déterminer les éléments à inclure en priorité, savoir ce qui est important à mentionner et ce qui est facultatif, ce qui a sa place dans la page pilier et ce qui devrait plutôt être inclus sur les pages secondaires.

Mais gardez en tête qu’une page pilier se doit d’être complète, il ne faut donc pas rester dans les généralités; votre contenu doit apporter une plus-value notable au lecteur. Rédiger une page pilier, c’est donc un savant mélange entre en dire suffisamment, mais en faisant en sorte que le contenu reste digeste!

 

Règle n°5 – Répondez aux interrogations de votre public

Pour vous aider à savoir ce qu’il faut inclure dans votre contenu rédactionnel, rien de tel que de vous mettre dans la peau de votre persona! Essayez de vous interroger sur ce qu’il a besoin de savoir, et sur ce qu’il s’attend à trouver en allant sur votre page. Lors de la création de vos personas, vous aurez identifié des interrogations ou des problématiques récurrentes. Votre contenu doit pouvoir répondre à ces questions, c’est ainsi que vous pourrez vous positionner en expert de la situation.

Mettez-vous aussi à la portée de votre lecteur. Vous êtes un expert dans votre domaine et connaissez tous les détails de votre sujet, mais votre client potentiel, est-il si au fait que cela concernant cette thématique? Interrogez-vous sur les termes qui peuvent être obscurs pour les non-initiés et expliquez-les. Ainsi vous aurez un contenu de qualité mais facilement compréhensible!

 

Règle n°6 – Rédigez un contenu de qualité

La rédaction proprement dite est aussi un gros aspect de la création de votre page pilier. Pour avoir l’air crédible, il ne faut pas seulement maîtriser son sujet, il faut aussi le faire avec style! Si votre contenu est mal écrit et truffé de fautes d’orthographe, nul doute que l’effet sera désastreux sur votre cible.

Votre page pilier est un élément clé de votre site Internet, ne confiez donc pas sa réalisation à n’importe qui! Engagez un copywriter chevronné pour être sûr que le texte soit agréable à lire et vendeur. Ainsi, vous êtes également sûr que votre contenu soit exempt de fautes d’orthographe ou de grammaire. De manière générale, il est préférable de faire rédiger le contenu par un spécialiste de la thématique, surtout si celle-ci est assez pointue.

Une autre solution va consister à le rédiger vous-même, si vous voulez vraiment être sûr que les informations soient exactes, quitte à faire corriger et réécrire votre texte par un copywriter. Mais dans tous les cas, une page pilier ne s’écrit pas à la va-vite : prenez suffisamment de temps pour rédiger et corriger le texte.

En outre, gardez en tête que la page pilier doit être suffisamment dense en contenu, elle n’est ni un billet de blog ni un annuaire de liens. Elle doit avoir beaucoup de contenu car elle couvre divers sujets en détail : elle contient généralement de 3000 à 5000 mots. Il faut donc être à la fois exhaustif et concis, mais aussi précis dans la rédaction. Un sacré challenge!

Enfin, il faut préciser que votre contenu doit être evergreen : il n’est pas obsolète et souvent mis à jour au fil du temps.

 

3e Objectif : convertir avec votre page pilier

 

Règle n°7 – Soignez l’esthétique de votre page !

Le fond, c’est important, mais la forme l’est tout autant. C’est d’ailleurs ce qui va vous permettre, en partie, de convertir! Après avoir conçu le texte, l’étape suivante consiste à ajouter des visuels à votre page pilier pour la rendre plus intéressante, plus facile à lire et aussi plus vendeuse. Comme le contenu est long, libre à vous de varier les plaisirs et de faciliter la lecture !

Les éléments visuels peuvent inclure :

  • Vidéo
  • Images
  • Podcasts
  • Infographie
  • Graphique

Pensez à soigner la mise en page (design aéré, facile à lire) pour donner envie à vos lecteurs de poursuivre la lecture et aller plus loin, par exemple en téléchargeant ensuite votre contenu premium.

Puisqu’on parle de conversion, pensez aussi à ajouter un CTA bien visible, avec un petit mot d’accroche. Une jolie bannière peut aussi vous aider à convertir.

 

Règle n°8 – Optimisez l’expérience utilisateur

La dernière chose à faire avant d’appuyer sur le bouton de publication est de revoir la mise en page. Ainsi, vous êtes sûr que l’internaute aura une expérience agréable en naviguant sur votre site. Vous pouvez décider de formater vos pages piliers différemment des autres pages du site pour les rendre facilement identifiables.

Vous devez vous assurer que :

  • La page se charge rapidement et semble bonne sur tous les appareils.
  • Vos en-têtes pour les différentes sections ont un format différent de celui du reste du contenu.
  • Toutes les images ou vidéos sont correctement optimisées (texte alternatif, mise en page, compression d’image)
  • La page a une image standard en vedette et a fière allure lorsqu’elle est partagée sur les réseaux sociaux.

 

Règle n°9 – Surveillez les performances de votre page pilier

Mais une fois la page pilier mise en ligne, le travail n’est pas terminé! Vous devez surveiller ses performances régulièrement. Vous avez passé beaucoup de temps (et éventuellement d’argent) à créer cette page, il est donc important d’en connaître les performances afin d’effectuer les optimisations nécessaires, au besoin.

Les KPI les plus importants à surveiller sont:

  • Pages vues : combien de fois votre page pilier a été consultée.
  • Taux de rebond : pourcentage de personnes qui ont atteint la page et sont parties sans visiter une deuxième page de votre site. Plus le nombre est bas, mieux c’est.
  • Leads / conversions : combien de leads ont été générés sur la page pilier (inscription à votre newsletter, téléchargement de contenu premium en échange d’adresse mail…)
  • Trafic organique : combien de personnes ont accédé à la page via les moteurs de recherche.
  • Classement : sous quels mots-clés votre page est classée dans Google et autres moteurs de recherche.

Mais ne soyez pas trop rapide pour tirer des conclusions. En fait, votre page peut prendre quelques mois pour atteindre le classement optimal, alors soyez patient.

 

Conclusion

Avec notre article sur l’anatomie d’une page pilier qui convertit, vous avez toutes les clés en main pour réussir votre stratégie de contenu et, in fine, conquérir de nouveau leads. Dans cet article, nous avons tenu à aller encore plus loin afin que vous puissiez avoir tous les éléments pour rédiger une page pilier réussie.

N’hésitez pas à investir du temps et des ressources pour concevoir votre page. Il s’agit-là d’un élément clé de votre stratégie d’Inbound Marketing. Afin d’être sûr que votre page pilier soit très qualitative, la meilleure option est de faire appel à une agence spécialisée dans ce type de contenu, telle que la nôtre Ainsi, vous êtes sûr de ne pas vous tromper !