Comment augmenter vos clics avec un titre percutant ?

Comment augmenter vos clics avec un titre percutant ?

Que ce soit pour vos articles de blog, vos e-mailings et newsletters, ou encore vos livres blancs, les titres de vos supports webmarketing doivent être de véritables appels au clic ! Pour vos articles de blog, c’est l’accroche que vous aurez choisie qui sera mise en valeur dans les moteurs de recherche et dans les partages sur les réseaux sociaux. Et dans le cas des e-mails, le choix de l’objet fera de votre campagne un succès ou un échec. A la fois outil marketing et vitrine de vos contenus, le titre vaut bien un article !

 

 

Qu’est-ce qu’un bon titre ?

Quel que soit le type de contenu qu’il présente, le titre doit remplir plusieurs rôles à parts (plus ou moins) égales : inciter au clic tout en synthétisant votre contenu mais également “parler” aux moteurs de recherche. Une vaste tâche pour une phrase de quelques mots. On estime qu’un internaute décide en 2 secondes s’il va cliquer ou non sur un titre. Au cours de cette courte période, son cerveau va mesurer l’éventuel bénéfice qu’une lecture va ou non lui apporter. Vos titres doivent donc attirer l’attention!

Parmi les titres qui attirent le plus l’attention, les questions et les listes s’avèrent redoutablement efficaces :

  • Pourquoi j’ai décidé de consacrer 2 heures par semaine à mes objets d’e-mailings ?
  • Comment j’ai boosté mes conversions en posant des questions dans mes titres ?
  • 7 techniques imparables pour rédiger des titres de livres blancs
  • 23 outils gratuits pour tester l’efficacité de vos titres d’articles de blog

N’hésitez pas à faire preuve de créativité et d’humour si votre thématique vous le permet. Ce sont des traits typiquement humains qui envoient des signaux positifs aux différents outils de recherche comme à vos prospects.

Mettez-vous à la place de vos lecteurs : qui sont-ils ? Que veulent-ils lire (et quels sont les titres qui ont le plus fonctionné dans vos campagnes précédentes) ? Vous mettre à la place de votre audience est une étape clé pour apporter ce petit plus à vos titres. Lorsque le blog de mode masculine Bonne Gueule a édité son premier e-book, par exemple, les auteurs ont utilisé un langage familier en lien avec leur cible de jeunes hommes urbains connectés. Résultat : un e-book simplement intitulé “Le guide de l’homme stylé… même mal rasé”.

 

Articles de blog, le juste titre

La rédaction des titres (balise Title en HTML) de vos articles de blog doit bien entendu reprendre ces éléments. Rédiger des titres pour le web demande également le respect de critères formels afin de maximiser leur efficacité. Ainsi, vos titres d’articles ou pages web ne doivent pas excéder 70 caractères.

Les moteurs de recherche raisonnent même en pixels et en accordent 500 aux titres. Passé ce compte, Google n’affiche pas les caractères restants. Un outil comme celui proposé par referencement.com permet de tester en quelques secondes la longueur de vos titres. Votre mot clé principal doit apparaître le plus proche possible du début de votre balise, sans être répété. Vous optimiserez ainsi le SEO de vos pages.

S’il est nécessaire de prendre en compte ces facteurs techniques, pensez surtout à écrire pour vos visiteurs, en adoptant un style clair et en mettant en avant ce que votre page peut leur apporter.

 

E-mails, l’objet du désir (de cliquer)

Au même titre qu’une accroche de post de blog, l’objet d’un e-mail ou d’une newsletter ne peut excéder un certain nombre de caractères. Malheureusement, cette limite varie en fonction de l’outil et du terminal utilisé pour afficher vos e-mails… En fonction de ces critères, entre 40 et 70 caractères seront affichés pour vos objets. Pour vous aider à trancher, des études marketing récentes indiquent que l’objet parfait (qui génère le plus d’ouvertures) contient très précisément 41 caractères.

Les bases e-mailing contiennent de nombreuses informations personnelles (nom, prénom, ville) et comportementales (dernières pages ou produits vus). Autant de données que vous avez la possibilité d’actionner pour créer des objets aussi personnalisés qu’efficaces.

Par exemple : [Prénom], et si vous partiez pour [dernière destination consultée] ce week-end ? Pensez aussi à concevoir votre objet pour qu’il passe les filtres spam des fournisseurs d’e-mails. Il faut ainsi éviter les mots clés trop accrocheurs comme GRATUIT, OFFERT, PROMOTION, COMMANDEZ AUJOURD’HUI, etc.

 

Des titres parlants pour vos livres blancs

Dans la conception de vos livres blancs vous avez défini des personas qui sont des cibles pour vos publications. Il ainsi intéressant de s’adresser directement à eux dans les titres : “Comment la digitalisation transforme le métier de DAF ?”, “Futur papa, le guide pour accompagner la maman dans sa grossesse”.

Ces exemples mettent également en avant le bénéfice que le lecteur pourra retirer de sa lecture. Comment ce document va-t-il l’aider, que va-t-il en retirer ? La rédaction d’un livre blanc est un exercice chronophage, allouez le temps nécessaire à la création de plusieurs titres, comparez-les entre eux et demandez leurs avis à vos collègues ou collaborateurs.

 

En résumé, il faut accorder la plus grande attention au titre de votre contenu marketing. Car plus qu’un simple descriptif de ce que vous proposez, il aura un impact décisif sur l’efficacité de vos actions. Accordez-vous le temps nécessaire pour écrire votre titre, essayez plusieurs possibilités pour finalement trouver celle qui convertira le plus.

Vous aimerez sûrement aussi…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *