Relancer son activité touristique grâce au digital : 40 idées pour s’inspirer !

Relancer son activité touristique grâce au digital : 40 idées pour s'inspirer

L’impact de la pandémie de coronavirus a été ressenti dans le monde entier, changeant la vie quotidienne des habitants et des entreprises. Cela pose de nouveaux défis aux spécialistes du marketing dans le tourisme, secteur sévèrement touché par cette crise sanitaire et économique. 2020 était une année noire pour le tourisme en Suisse. Touché de plein fouet par l’absence des touristes étrangers, le secteur du tourisme a du se réinventer en cherchant des solutions en marketing digital pour faire face.

 

Pour ne pas intervenir dans la « guérilla » marketing qui va se livrer afin de garantir des « vacances covid compatibles », des initiatives originales se mettent en place. Face au chaos, les acteurs du tourisme se réinventent et cherchent des solutions pour garder le contact avec leurs communautés, répondre à leurs besoins de dépaysement et parfois conquérir un nouveau public. Malgré les restrictions de voyage et la fermeture de nombreux établissements, d’autres opportunités sont possibles. Découvrons comment le digital permet aux acteurs de ce secteur d’ouvrir de nouveaux horizons en proposant des expériences virtuelles à vivre dès maintenant et pendant l’après-confinement pour sortir de la crise. De belles initiatives qui encouragent l’ensemble des acteurs du tourisme à investir dans le marketing digital pour innover et ainsi adapter leur offre et leur communication.

 

Musées, monuments : se cultiver grâce à des expériences virtuelles accessibles à tous !

 

Une petite révolution est en marche en matière d’e-tourisme : les fans de culture peuvent désormais découvrir des œuvres d’art sans sortir de chez eux ! Les musées et le monde de la culture ont su exploiter le marketing digital en proposant des expériences virtuelles. Voici une liste non-exhaustive des plus brillantes initiatives lancées :

 

Les globe-trotteurs qui n’ont pas eu l’occasion de visiter le Louvre peuvent désormais découvrir ses collections. Le célèbre musée offre un tour virtuel de plusieurs de ses salles. Il propose aussi une rubrique “œuvre du jour” sur son site. De nombreux autres musées proposent des visites virtuelles, parmi lesquels le Musée d’Orsay ou le British Museum.

 

Le Palais de la Découverte à Paris, musée et centre culturel scientifique propose des expériences scientifiques à réaliser chez soi à travers le programme “la science est là”. Une offre numérique qui propose de nouveaux rendez-vous en ligne. Chaque jour sur leur chaîne YouTube, un rendez-vous avec les médiatrices et médiateurs est proposé pour découvrir les objets du quotidien autrement. Chaque jeudi matin, un appel à dessin est lancé via les réseaux sociaux et chaque vendredi, un thème est proposé : changement climatique, lumière et couleurs, intelligence animale, tectoniques des plaques et séismes… Enfants et parents posent leurs questions et le vendredi de la semaine suivante, les médiatrices et médiateurs du Palais de la découverte répondent à leur curiosité !

 

La Fondation Cartier pour l’art contemporain propose des contenus inédits donnant la parole aux artistes, philosophes ou scientifiques. Cette période leur offre l’opportunité de mettre en lumière et de traiter en profondeur des thèmes chers à la fondation comme l’environnement et la défense des peuples autochtones. A ce propos, le fabuleux voyage sonore en Amazonie est une fabuleuse immersion sonore offerte aux internautes sous format vidéo, elle donne l’impression d’être au cœur de la forêt amazonienne : bruits de la forêt, des insectes, cris des animaux.

 

Les acteurs suisses proposent eux aussi leur contenu virtuel !

 

Ici aussi, en Suisse Romande, les acteurs culturels suisses ont eux aussi adapté leur stratégie de contenu touristique grâce au numérique en proposant un contenu virtuel.

 

Genève soutient les artistes et la culture. Le département de la cohésion sociale promeut les initiatives des acteurs et actrices culturels du canton. Ils font découvrir leurs œuvres en utilisant des méthodes interactives comme des visites virtuelles ou des contenus originaux : exposition, lectures, écriture, concerts, danses, etc.

 

Le Palais de Rumine à Lausanne propose par exemple de découvrir l’exposition virtuelle « Aux sources du Moyen Âge ».

 

Le Musée d’art et d’histoire de Genève met à disposition une vingtaine d’œuvres d’art et d’objets d’histoire sur son site. Le visiteur découvre des grands maîtres de l’art suisse et européen, des trésors de l’Antiquité ou d’exceptionnels exemples du savoir-faire helvétique en matière d’horlogerie et d’émaillerie.

 

À l’initiative du Musée international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, une quinzaine d’institutions culturelles de Genève se sont associées et partagent en une vidéo de moins d’une minute, une œuvre clé de leurs collections ou programme. Tous les lundis, mercredis et vendredis, une vidéo est mise en ligne. Une initiative soutenue par la Ville de Genève et Genève Tourisme.

 

Le Musée International de l’Horlogerie (MIH) propose aux passionnés et à tout public de tester ses connaissances horlogères chaque semaine sur ses stories Instagram.

 

La Maison d’Ailleurs à Yverdon-les-Bains, spécialisée dans la science-fiction et l’utopie, a investi dans YouTube pour promouvoir ses expos en plein Covid-19. Sur sa chaîne, elle révèle quelques secrets de ses collections au travers de capsules quotidiennes. Cette micro-série “Un bout d’Ailleurs chez vous” est constituée d’épisodes quotidiens à base de culture, de science-fiction et de bonne humeur. L’occasion de découvrir des artistes et leurs œuvres, comme la capsule originale et poétique de l’artiste Thomas Crausaz.

 

Pour le plaisir des oreilles, le Théâtre du sentier met en ligne des lectures de contes pour petits et grands à la maison. Un programme est organisé chaque jour, il y a des lectures pour petits et grands comme des contes de Jacques Prévert, des extraits de poèmes, des nouvelles et lectures de romans.

 

Le musée de l’Alimentarium a mis en place une plateforme pédagogique dédiée à l’alimentation, la nutrition et la digestion. Il propose aussi des recettes à faire à la maison.

 

Partout, de nombreuses actions sont recensées comme celles de la violoncelliste et compositrice Sara Oswald qui propose des concerts sur rendez-vous, personnalisés, via Skype, depuis son salon lausannois. Il suffit de fixer la date et l’heure par e-mail ou par message privé sur Facebook.

 

Gastronomie et restauration : prime à l’originalité

 

Beaucoup d’acteurs du secteur de la gastronomie ont dû stopper leurs activités pendant des semaines. Mais quelques initiatives originales ont été mises sur pied durant cette période compliquée. L’objectif étant pour certains de limiter la baisse de leur chiffre d’affaires, mais aussi de proposer un service supplémentaire tourné vers le digital et qui s’adapte au contexte actuel.

 

Voici un florilège des plus belles initiatives pour ce secteur très touché par la crise et qui a besoin d’aide :

  • La Fourchette propose d’acheter un bon prépayé pour aider ses restaurants favoris à passer la crise et payer leurs charges.
  • En Provence, l’opération L’AÏOLI D’APRÈS, propose de soutenir ses restaurants et cafés préférés grâce à des bons d’achat.
  • Pour la Fête des Mères les meilleures tables de Suisse Romande ont proposé de jolis plats à l’emporter.
  • Pour disposer à la maison d’une cuisine gastronomique, le prestigieux et luxueux établissement 5 étoiles « La Réserve Genève Hotel & Spa » a créé La Réserve at Home ! Un tout nouveau concept créé pendant le confinement pour accompagner cette période. Ce service permet de bénéficier de prestations haut de gamme directement livrées chez soi ! Pour ce lancement, l’établissement propose un service de livraison de plats à domicile concoctés par leurs chefs ainsi qu’une petite sélection de leur cave. L’occasion de se régaler à la maison en toute sécurité.

 

Certains acteurs du tourisme ont su promouvoir les produits phares de leurs régions en proposant aux internautes des recettes à réaliser à partir de produits locaux. Des contenus originaux sous format vidéo ou texte qui permettent à ces professionnels de mettre en avant leur région et leur savoir-faire, mais aussi de proposer un contenu digital à fort intérêt pour les visiteurs. Une adéquation parfaite entre un contenu original et une cible très réceptive à ce type d’informations en cette période.

 

En Suisse et ailleurs dans le monde on peut noter quelques contenus assez originaux :

  • Réaliser de délicieux cocktails pour les fameux apéros en ligne qui ont connu beaucoup de succès grâce aux cours de cocktail virtuels.
  • Préparer les meilleures recettes des Alpes Vaudoises chez soi.
  • Pour les passionnés de vin, le National Wine Centre  (Australie) organise des Masterclass en oenologie. L’occasion pour les internautes d’en apprendre davantage et de bénéficier des connaissances de professionnels à distance.

 

Offices de Tourisme : continuer à faire rêver

 

Ce nouveau quotidien fait naître des comportements émergents : les offices de tourisme ont métamorphosé leur offre en plaçant le digital dans leur cœur de métier. Dès lors, de nouveaux contenus originaux sont proposés en attendant des offres covid-19 compatibles. Face à l’incertitude et pour répondre à ce besoin de divertissement, les offices de tourisme proposent des visites virtuelles de leur patrimoine local :

  • Terroir, sport, musique, mythologie, paysages… Découvrez la Grèce à travers la plateforme #greecefromhome.
  • Découvrir le Canton de Vaud depuis son canapé. L’utilisation de la technologie 3D à 360° a été utilisée afin de créer du contenu adaptatif et réaliser des vidéos en relief.
  • En signe de solidarité universelle et ce durant cinq semaines, le Cervin a été illuminé par l’artiste lumière Gerry Hofstetter.  Une action largement partagée à travers le monde. Selon Zermatt Tourisme, les reportages effectués par des médias étrangers ont touché plus de 700 millions de visiteurs. Certaines publications sur les réseaux sociaux ont été aimées par plus de 1,7 million d’internautes.
  • Durant le confinement, l’Office du Tourisme et des Congrès de Paris a proposé aux internautes de partager leur vue depuis leur fenêtre sur les réseaux sociaux.
  • Pour ceux qui n’ont jamais eu l’occasion de visiter les Châteaux de la Loire, l’office de Tourisme Tours Val de Loire propose des visites virtuelles.

 

Les restrictions sur les déplacements imposées aux visiteurs sont souvent une limite aux découvertes et à l’inspiration. Les personnes en quête d’évasion se tournent vers le digital pour profiter des arts, de la nature. Grâce à cette transformation, le digital répond au fort besoin d’évasion, mission principale de ce secteur.

 

Agence de voyage, croisiéristes : une nouvelle stratégie pour sortir de la crise

 

Les professionnels du tourisme, comme les croisiéristes, agences de voyage et plateformes en ligne ont des difficultés à opérer à court et moyen terme. Ils doivent eux aussi innover pour sortir de la crise et adapter leurs offres. Il est donc fondamental pour ces acteurs de repenser leur stratégie marketing et d’adapter leur communication en ce temps de crise. Voyons ici comment certains acteurs ont su faire preuve d’imagination et s’adapter à ce contexte sans précédent.

 

Le Croisiériste Lindblad propose une multitude de programmes originaux  nommés “Virtual Expeditions”. Les croisières rendues impossibles, cet opérateur propose de divertir ses clients en leur proposant des contenus thématiques (bien-être, découvertes, exploration) du lundi au vendredi comme celui qui est proposé à bord. Des contenus vidéos rythment la journée tels que : “morning wake up”, “wellness moment”, “kids corner”, etc. La compagnie Princesses Cruises propose des vidéos mettant en scène son personnel à bord. Un contenu orienté “behind the scenes” pour visiter les coulisses de l’opérateur, qui dépasse les 13’000 vues.

 

La compagnie Royal Caribbean embarque les internautes à bord d’une croisière virtuelle. L’opération « Club Med à la maison » propose des activités et des jeux pour les enfants et les familles à faire chez soi. Les G.O Mini Club ont par exemple sélectionné les top influenceurs suisses à suivre pour donner des idées d’activités pour les enfants…

 

“Voyagez depuis votre canapé”, TripAdvisor propose des tours virtuels autour du monde. La plateforme Airbnb propose des activités uniques organisées par des experts. Des expériences à découvrir en ligne : œnologie, visites virtuelles, cours de cuisine, leçons de danses diverses, des guides de méditation, des cours de magie, etc.

 

L’agence TUI propose des challenges sur sa page Facebook comme l’envoi de photos à thème et des interactions avec sa communauté. On peut citer l’exemple d’un post daté du 11 mai “Parce qu’on a tous envie de revoir la mer et de s’évader, partagez en commentaire vos plus belles photos souvenirs de plages ? Continuons de rêver #dontstopdreaming” qui a généré de nombreux commentaires et partages.

 

La plateforme Mytriplan dévoile l’ensemble des actions prises en faveur des voyageurs, des acteurs du tourisme ou encore des mesures pour lutter contre la propagation du virus.

 

L’hôtellerie : le digital pour garder le lien avec les clients

 

Si les hôteliers ne peuvent plus remplir leurs chambres comme avant, certains redoublent d’ingéniosité et proposent des expériences en ligne à vivre depuis chez soi.

 

Proper Hospitality conçoit, commercialise et gère des expériences d’hospitalité haut de gamme sous ses marques Proper, Avalon et June. Devenue directrice artistique et de programmation de ces hôtels californiens, Eva Nineuil a décidé de mettre en place une multitude d’activités à distance : cours de cuisine et de sport en ligne, séries de vidéos littéraires et artistiques, séances de méditation… Tout y est réfléchi pour permettre au plus grand nombre de se déconnecter d’une réalité parfois effrayante et de passer une période anxiogène presque agréablement pour les résidents habitués des Hôtels Proper mais aussi pour chaque personne confinée où qu’elle se trouve aux quatre coins du globe.

 

L’hôtel & Spa Royal Savoy à Lausanne propose des cours de yoga en live et lance des vidéos sur sa page Facebook sur différents thèmes réalisés par les employés ou des partenaires (fitness, œnologie, parfum, cuisine). Le Beau Rivage Genève propose sur sa page Facebook des recettes sous format vidéo de son chef Dominique Gauthier à faire à la maison. Ces vidéos connaissent un fort engouement, plus de 1000 vues soit 10% de leur communauté lorsqu’on sait qu’un reach organique sur Facebook est généralement inférieur à 2%.

 

D’autres hôtels proposent déjà des séjours basés sur la distanciation sociale comme en Thaïlande, l’hôtel Isan Golf et Adventure.

 

En Conclusion

 

La mobilité et les relations sociales sont une composante naturelle de l’homme. Mais cette épidémie de coronavirus provoque un changement considérable de la psychologie des voyageurs, leurs activités et modes de consommation. Il faut donc se préparer dès à présent à des changements radicaux dans ce secteur et anticiper les conséquences pour le tourisme. Ces nombreux exemples permettent de respecter cette distanciation sociale et de proposer un ensemble d’activités divertissantes. Ces inspirations sont le point de départ d’une nouvelle offre touristique à construire. Elles montrent aussi qu’avec de bonnes actions marketing, le tourisme peut survivre, malgré la crise. Ces actions sont souvent synonymes de succès pour beaucoup d’acteurs, engageant de nombreuses interactions notamment sur les réseaux sociaux. Des exemples de réussite qui ne peuvent qu’inviter les professionnels à développer une nouvelle stratégie de contenu, cohérente avec leur ADN et les intérêts de leur cible.

 

Les acteurs touristiques qui s’en sortiront le mieux seront ceux qui auront été capable d’anticiper, d’innover et de garder le contact avec leurs clients. Nous, Digitalmint, sommes à vos côtés, pour vous accompagner dans cette démarche et développer votre stratégie d’attractivité. Ensemble, préparons la saison estivale qui approche à grand pas !

Vous aimerez sûrement aussi…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *